Être herboriste

L’herboriste, spécialiste des plantes médicinales, de l’identification sur le terrain
jusqu’à leur utilisation, peut exercer en officine comme en cabinet. Il travaille avec
des critères de qualités de sérieux dans le respect des règles en vigueur.

  • Métier d'herboriste
  • Portraits d'herboristes
  • FFEH

Le métier d'herboriste

L’herboristerie s’inscrit dans une tradition du soin par les plantes, L’herboriste possède donc des connaissances solides issues de différentes formations alliant pratique, observation et théories.

 

Il a une conscience des ressources et des écosystèmes qui l’entourent. Il sait faire le lien entre les savoirs populaires et les savoirs scientifiques. L’herboriste est animé par une éthique de respect de l’humain, de la biodiversité et du vivant. Parallèlement à ses activités de conseil et de vente, il met l’accent sur la prévention et s’appuie sur une approche globale de la personne.

Il est un acteur à part entière de la santé publique et travaille en coordination avec l’ensemble des professionnels du soin. 

 

L’herboristerie, en tant que commerce, est un lieu où l’on vend des plantes aromatiques et médicinales, sèches, ou tout autre produit dérivé à but non médicamenteux demandé par les praticiens ou les clients, dans une optique de bien-être et de santé.

Les herboristeries sont-elles interdites?

Voilà une question qui nous est régulièrement posée. Créé en 1803, le certificat d’herboriste a été supprimé en 1941 sous le gouvernement de Vichy.

Pour autant, les connaissances des plantes médicinales ont continué de se transmettre génération après génération.

 

Nous avons traité la question en profondeur dans un article, cliquez ci-dessous pour le lire.

Portraits d'herboristes

Suivant leur profils , leurs centres d’intérêt et leurs motivations, nos anciens élèves portent différents projets de qualité autour de l’herboristerie. Découvrez les ci-dessous

«1 salade, ça donne 1000 graines !» Et Amélie en a planté plus d’une ! Mais elle a besoin d’un coup de pouce!

Amélie a choisi une filière Sciences médico Sociales et a travaillé dans le soin, beaucoup.. en maison de retraite, comme animatrice en service adapté, en tant qu’aide soignante puis infirmière. Elle choisit souvent les soins palliatifs. Le milieu du soin, elle l’a observé de tous les côtés et même avec le nez rouge d’un clown qui vient égayer le mercredi des retraités. Ce petit fil rouge qu’on devine dans la vie de certaines personnes, c’est la joie du clown chez Amélie.

Marie Hortense, devenue praticienne après son parcours à Imderplam

Quelle grandeur dʼesprit en toute simplicité! En premier lieu, cʼest elle qui vient vers moi et me pose tout un tas de questions curieuses, sensées...dʼune voix claire avec un fond permanent de gaité. Je ressens immédiatement sa passion pour les autres dans la qualité de son écoute. Originaire de Paris, en plein coeur de la ville, les odeurs dʼenfance de Marie-Hortense...

Imderplam, co-fondateur de la FFEH

IMDERPLAM est co-fondateur de la Fédération Française des Ecoles d’Herboristerie et œuvre aux côtés des quatre autres écoles françaises dispensant un enseignement en herboristerie. Créée le 17 mai 2014, la FFEH œuvre pour la reconnaissance pleine et entière du métier d’herboriste en France.