Être herboriste

L’herboriste, spécialiste des plantes médicinales, de l’identification sur le terrain
jusqu’à leur utilisation, peut exercer en officine comme en cabinet. Il travaille avec
des critères de qualités de sérieux dans le respect des règles en vigueur.

  • Métier d'herboriste
  • Portraits d'herboristes
  • FFEH

Le métier d'herboriste

L’herboristerie s’inscrit dans une tradition du soin par les plantes, L’herboriste possède donc des connaissances solides issues de différentes formations alliant pratique, observation et théories.

 

Il a une conscience des ressources et des écosystèmes qui l’entourent. Il sait faire le lien entre les savoirs populaires et les savoirs scientifiques. L’herboriste est animé par une éthique de respect de l’humain, de la biodiversité et du vivant. Parallèlement à ses activités de conseil et de vente, il met l’accent sur la prévention et s’appuie sur une approche globale de la personne.

Il est un acteur à part entière de la santé publique et travaille en coordination avec l’ensemble des professionnels du soin. 

 

L’herboristerie, en tant que commerce, est un lieu où l’on vend des plantes aromatiques et médicinales, sèches, ou tout autre produit dérivé à but non médicamenteux demandé par les praticiens ou les clients, dans une optique de bien-être et de santé.

Portraits d'herboristes

Suivant leur profils , leurs centres d’intérêt et leurs motivations, nos anciens élèves portent différents projets de qualité autour de l’herboristerie. Découvrez les ci-dessous

Laura Greillet, Brin d’Herbe à Annecy

« Dans le pays, on l'appelait la petite Fadette, car elle avait la taille d'un farfadet et les pouvoirs d'une fée. Comme sa grand-mère, elle guérissait les hommes et les animaux… ». Laura Greillet est une adolescente lorsqu’elle découvre le livre La petite Fadette, de Georges Sand. Ce délicieux roman champêtre agit sur elle comme une révélation. Pour Laura, c’est décidé : plus tard, elle aussi manipulera les herbes magiques !

Claire HUBERT, Herboristerie du Figuier à Poitiers

Quand on lui demande d’où lui vient son intérêt pour les plantes médicinales, Claire évoque ses souvenirs d’enfance et ses premiers apprentissages auprès de sa grand-mère. « Un peu cliché, n’est-ce pas ? », s’exclame-t-elle en riant. « Et pourtant, c’est bien ma grand-mère qui m’a appris que l’on pouvait faire confiance à la nature pour se soigner ». Claire dirige aujourd’hui l’Herboristerie du Figuier à Poitiers, une boutique au charme traditionnel où les sachets de plantes emplissent les étagères et meubles en bois. Claire confie qu’il lui aura fallu 15 ans pour concrétiser ce projet professionnel.

Imderplam, co-fondateur de la FFEH

IMDERPLAM est co-fondateur de la Fédération Française des Ecoles d’Herboristerie et œuvre aux côtés des quatre autres écoles françaises dispensant un enseignement en herboristerie. Créée le 17 mai 2014, la FFEH œuvre pour la reconnaissance pleine et entière du métier d’herboriste en France.